arrow-bottom arrow-left arrow-right arrow-top card check chevron-bottom chevron circular-arrow cross email facebook googleplus heart instagram list location mail mastercard panier paypal pin pinterest printer search small-arrow-bottom small-arrow-left small-arrow-right small-arrow-top tick twitter user visa youtube

Pour une navigation optimale et sécurisée, Leon & Harper vous conseille de mettre à jour votre navigateur ou de changer de navigateur. Merci de votre compréhension.

form-searchform-search
  • fr en
  • Lookbook
    A DAY WITH...

    Elles sont trois. Trois femmes indépendantes et accomplies, libres et créatives. Elles s’appellent Charlotte Huguet, Gesa Hansen et Estelle Marandon. Trois ex-parisiennes fraichement installées à la campagne, à quelques
    kilomètres les unes des autres, en lisière de forêt de Fontainebleau, en plein cœur du Parc naturel du Gatinais. Voisines donc, elles partagent une aventure commune, cette riche expérience d’une migration, quand il s’agit de se réinventer un mode de vie.

    Elles sont rapidement devenues amies et forment désormais une petite bande que nous avons adoré rencontrer. D’elles trois réunies se dégage un puissant esprit de sororité qui nous a tout particulièrement frappé et séduit. Nous avons découvert trois individualités contrastées, trois personnalités fortes et attachantes, et la solidité d’un lien qu’elles ont tissé dans une aspiration commune : la quête d’un épanouissement personnel et professionnel, au plus près de la nature. Ensemble elles dessinent une ruralité harmonieuse qui ne renie rien de la femme citadine qu’elles ont été et aimé être, cette femme bohème qui au fond est la même à la ville et aux champs, et que Léon & Harper aime tant habiller.

    Un trio tout neuf avec un projet commun en gestation. Baptisé Countryfication, il s’agit d’explorer différentes formes d’expression afin de parler de ce phénomène en plein essor qui conduit des citadins à la recherche d’un indéfinissable autre chose à quitter la grande ville pour venir s’installer à la campagne… et y découvrir, une fois les angoisses surmontées et les épreuves affrontées, que cette autre chose c’était simplement eux-mêmes. Fortes d’un savoir acquis dans l’expérience, Charlotte, Gesa et Estelle se sont dores et déjà attelées à l’écriture d’un petit traité pour une vie bohème à la campagne, une sorte de guide de survie de la parisienne exilée loin de son milieu naturel – mais du parisien aussi –, qui abordera avec humour les différentes
    facettes, de la théorie à la pratique, d’une Countryfication réussie.

    Lookbook
    A DAY WITH CLOU

    De sa voix douce et pure, un rien voilée, comme une faille invisible en laquelle s’engouffre l’émotion, Clou chante la mélancolie. Sur des mélodies pop et folk, Clou écrit, compose et interprète des chansons qui sautillent, légères, et dont les paroles lucides, précises, touchent juste et parfois vous font mal. Des chansons qui vous attrapent au coeur et vous secouent fort le spleen jusqu’à vous faire du bien. Elle chante Jusqu’où durera le mirage / L’illusion que tout va bien / T’en sais rien / Mais jusqu’ici tout va bien, et on ne sait pas en effet si c’est très triste, ou assez joyeux finalement ; on sait seulement qu’on aime.
    Moi je veux vivre comme au cinéma, chante-t-elle aussi, avec la musique qui marque mes pas et la nuit qui m’appartient. Il y a dans ces mots simples un portrait de femme, l’évocation d’une féminité telle qu’on l’aime chez Leon & Harper, qui nous a donné l’envie de la rencontrer, rencontrer cette femme qui déclare : « ce sont mes faiblesses qui me construisent et me font avancer ».

    Ce qui frappe d’abord chez Clou, c’est combien elle a le sourire généreux et le rire facile. Et puis, à mesure qu’elle se découvre, qu’elle consent à lever un peu le voile de sa grande pudeur, c’est combien elle est authentique, combien elle est profonde, combien en vérité elle ressemble à ses chansons, à l’idée qu’on s’était faite d’elle et qui nous avait donné l’envie de la connaître davantage. Nous avons été conquis.

    Ad augusta per angusta, tel est le mantra de Clou. Traduit du latin, ça signifie Vers les sommets par les petits chemins. S’il est incontestable que Clou détermine seule son itinéraire et le rythme de ses pas, Leon & Harper est ravi de parcourir en sa compagnie un morceau de son chemin. La promenade s’annonce déjà aussi enrichissante que savoureuse.

    Lookbook
    A DAY WITH ALICE

    Parisienne il y a peu encore, mais styliste toujours, c’est en Normandie désormais, au plus près de la nature et au rythme lent de ses saisons, entre potager et arbres fruitiers, qu’Alice Roca cultive son art du style jusque dans sa cuisine, où elle s’applique à faire patiemment fleurir sa passion pour le bon, le beau et le bucolique. De la mode au culinaire, elle tire le fil avec élégance : créer un vêtement, préparer un plat, arranger un bouquet de fleurs ou dresser une table, pour Alice la démarche est la même : une approche d’abord esthétique qui implique de s’intéresser aux couleurs, aux textures, aux arrangements, d’imaginer, de ressentir et puis de créer.

    Dans ce petit coin de Normandie où elle s’est installée avec sa compagne et ses trois enfants, on découvre une grande et belle bâtisse rénovée avec charme, un potager et des arbres fruitiers, de beaux massifs de fleurs, un carré consacré à la permaculture, une grande table pour accueillir les copains, et un art consommé de la convivialité. On y découvre en réalité une femme qui n’a de cesse que d’avancer et de construire. De ses questionnements et ses envies elle fait des projets au cœur desquels il y a une conscience du monde, il y a la nature et l’écoresponsabilité, une volonté de s’engager et d’agir, de transmettre aussi. S’enraciner et semer, cueillir et récolter, partager : une belle philosophie de vie.

    Il y a chez Alice Roca une chaleur, une générosité et une simplicité qui nous ont touchés. C’est aussi que chez Leon & Harper on aime bien manger : du bon, du beau et du bio, il n’en fallait pas beaucoup plus pour nous séduire. Alice parle de sa mémoire comme de la grande bibliothèque de ses goûts, on voudrait s’y installer et prendre le temps d’en déguster chaque page.